Après avoir défini nos émotions (partie 1), appris à les reconnaître, ressentis ce que cela faisait dans notre corps (partie 2), Camille et Vanessa nous invite maintenant à les accueillir et à les libérer.

Laissez vous envahir par la richesse de leurs mots et la puissance de leur invitation. C’est ici que s’achève notre voyage au pays des émotions. Le voyage continue pour chacun d’entre nous ; le blog reste un lieu accueillant de partage ; les intervenantes des guides sur nos chemins si besoin!

 

Comment faire pour accueillir une émotion ?

Le plus gros job c’est de prendre conscience de ses émotions, même à postériori. Sans jugement. Ça c’est les accueillir. C’est pas forcément facile, mais c’est très utile ! Nous sommes tous des êtres émotionnels mais nous n’avons pas reçu d’éducation émotionnelle. Nous devons réapprendre, passer par un processus d’apprentissage. Ça demande donc :

  • du temps,
  • de la patience,
  • de la persévérance.

Ensuite, on pourra se mettre à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur de soi. Sans forcement y mettre des mots. Prendre le temps de ressentir ce qui se passe à l’intérieur et le vivre. Par exemple, ressentir la colère qui part du ventre et qui monte à la tête, et puis qui passe. Vivre l’émotion c’est la libérer. Le cri, le son, permet d’expulser l’émotion.

En réalité, l’émotion demande juste ça.

« Vivre l’émotion, c’est la libérer. »

Cependant, il est primordial de ne pas attendre d’avoir un support pour exprimer son émotion. On est capable d’exprimer son émotion seul et sans blesser quiconque !

Cultiver son jardin intérieur, c‘est donc prendre le temps d’écouter ses émotions ; ce qui évite les blocages. Et notre écosystème naturel est préservé.

  • La tristesse

Accueillir la tristesse : en pleurant. Et ensuite voir d’où elle vient. Quel a été l’élément déclencheur? La tristesse est nécessaire pour pouvoir vivre autre chose, quelque chose de nouveau.

  • La joie

C’est notre boussole intérieure. S’autoriser à la vivre, à la crier si on a envie, à la communiquer. Et puis voir à quel point ça donne de l’énergie.

 

L’instant présent

En laissant tomber les jugements, en étant dans l’ouverture et dans l’instant présent, en abandonnant les projections et les attentes, l’émotion a toute la place pour vivre. Et cela laisse aussi de la place à la joie pour s’épandre.

Les émotions se vivent dans le corps. Et le corps est présent à cet instant. Cela ouvre la porte à la gratitude, à la magie. Car tout est vécu pleinement.

 

L’intensité des émotions

Selon le jour on sait percevoir la graduation d’une émotion. Cela n’a pas d’importance de percevoir l’intensité d’une émotion, seulement pour ne pas oublier de laisser vivre en nous les petites. C’est souvent celles-ci qu’on refoule. Et la somme de ces petites émotions, peu visibles dans le quotidien, se transforme en une grosse émotion qui déborde couplée de symptômes ou de comportements excessifs : un mal de dos, un mal de gorge, des achats impulsifs, une déprime de quelques jours, un burn-out, une alimentation compulsive…

 

Se libérer des émotions cristallisées

Camille et Vanessa nous présentent les pratiques qu’elles utilisent dans leurs consultations pour aider à se libérer de mémoires anciennes, d’émotions cristallisées.

  • La danse primitive et les fleurs de Bach avec Vanessa

En collectif ou en individuel, Vanessa propose ces 2 outils pour ré-harmoniser des émotions. L’expression primitive permet de mettre du geste sur l’émotion et son contraire. Au son du tambour on passe d’une émotion à son contraire, en accélérant la cadence pour se resserrer sur l’équilibre.

  • L’hypnose avec Camille

L’hypnose permet de mettre de côté la partie consciente pour laisser plus d’espace à l’inconscient et ainsi libérer de la place pour redonner le pouvoir à chacun de vivre une vie épanouie.  On se reconnecte à sa créativité pour laisser émerger les blocages, les émotions et les peurs.

  • La méthode TIPi avec Stella

La méthode TIPI permet de lever des blocages émotionnels comme les peurs, les phobies, le stress, etc… En séance on est invité à se replonger dans les sensations corporelles de la situation qui pose problème et de les laisser vivre en soi. L’accompagnement permet de constater que les sensations une fois vécues disparaissent, laissant la place au rire et au bien être.

 

Pour contacter les intervenantes :

Camille Schweickhardt : son facebook

Vanessa Soulias : son facebook

Stella Régnier : coordonnées sur demande.