Odagaia est une association qui a pour mission de mettre en lumière des pratiques locales respectueuses du vivant.

ODAGAIA, c’est une Ode à Gaia.

Gaia, notre Terre mère, nourricière, sensible et évolutive. Gaia, celle qui nous nourrit de matière et d’énergie, celle qui nous porte et nous inspire.
En propageant les projets qui nous reconnectent avec Elle et à ce que nous sommes, les consciences s’ouvrent et nos actes deviennent un chant pour Elle.

✽✽✽ ✽✽✽ ✽✽✽

ODAGAIA souhaite participer à la construction du monde de demain.

Un monde où :

  • les bonnes idées et le bon sens seront prospères;
    – la coopération aura remplacé la compétition;
    – le partage remplacera l’accumulation de biens;
    – nous serons conscients de notre impact sur la nature et sur les autres;
    – la bienveillance sera notre nature;
    – nous exprimerons qui nous sommes sans limites et sans peurs;
    – nous nous reconnecterons à notre énergie vitale pour guérir et construire.

✽✽✽ ✽✽✽ ✽✽✽

ODAGAIA a pour vocation de mettre de la lumière sur des projets valorisant ce qui est vivant sur Terre, vivant autour de soi et vivant à l’intérieur de soi :

  • des initiatives locales,
    – des nouvelles façons de faire et de penser,
    – des activités peu ou mal connues.

Notre volonté est de permettre à des initiatives formidables de se faire connaître et de se développer. Nous sommes parti du constat que toutes ces initiatives qui sont le berceau de l’économie de demain (entreprises, indépendants, associations…) sont lancées par des personnes compétentes, engagées, motivées mais qui n’ont ni l’énergie, ni le temps de partager leur spécialité ou leur passion. Nous avons voulu être ce lien, entre le public en quête de nouvelle façon de voir les choses, plus respectueuses de la nature et de l’être humain, et ces acteurs qui construisent demain.

Main dans la main, c’est tous ensemble que nous construisons demain. Odagaia se mue en caisse de résonance pour que chacun perçoive l’Ode à Gaia chantée par des hommes et des femmes autour de nous.

Marianne Lamy